Des lésions cutanées de type engelures aux extrémités: nouveau symptôme du Covid-19?

Une engelure | Sandi/Flickr

Exceptionnellement, nous avons décidé de mettre cet article à disposition gratuitement de tous nos lecteurs, tant ces informations sont utiles pour comprendre l'épidémie en cours. L'information a néanmoins un coût, n'hésitez pas à nous soutenir en vous abonnant.

Le Covid-19 n’en finit plus de surprendre par ses symtômes parfois atypiques. Après la perte du goût et de l’odorat, totale ou partielle, c’est désormais la formation de pseudo-engelures aux extrémités des membres, dans certains cas de simples rougeurs et urticaire, qui a interpellé les dermatologues français. Dans la foulée, à Genève, les HUG ont lancé une étude observationnelle afin d’estimer la prévalence du phénomène, et de mieux évaluer à quelles conditions il peut s’agir d’un symptôme.

Pourquoi on en parle. De nombreux signes de la maladie sont non spécifiques, et peuvent recouper ceux observés dans d’autres états grippaux: fièvre, toux, fatigue, mucus, maux de gorge ou maux de tête… Ces symptomes ne sont toutefois pas systématiquement tous présents. Dans certains cas, des formes légères de Covid-19 peuvent passer quasi inaperçues faute de signes respiratoires. Ces acrosyndromes (c’est ainsi que l’on appelle ces atteintes vasculaires des extrémités en dermatologie) pourraient signaler une réponse inflammatoire généralisée du corps face à l’infection.

Les observations des dermatologues français. En France, c’est le Syndicat national des dermatologues-vénérologues (SNDV) qui a alerté sur la survenue de ces symptômes. Dans un communiqué de presse, il dresse le constat suivant:

«Un groupe Whatsapp de plus de 400 dermatologues libéraux et hospitalo-universitaires organisé par le SNDV a mis en évidence des lésions cutanées, associées ou non à des signes de Covid-19. Il s’agit d’acrosyndromes (aspect de pseudo-engelures des extrémités), apparition subite de rougeurs persistantes parfois douloureuses, et des lesions d’urticaire passagère.

Il est important pour les patients qui ont des problèmes cutanés de ce type de consulter un médecin afin de s’assurer que ces lésions sont associées à un syndrome Covid+. L’analyse des nombreux cas remontés au SNDV montre que ces manifestations peuvent y être associées.»

Ce qui semble particulièrement atypique, c’est que ces lésions semblent toucher des adolescents et jeunes adultes sans autre maladie vasculaire chronique. Le Dr Luc Sulimovic, dermatologue en libéral et président du syndicat national des dermatologues-vénérologues, explique ainsi au Quotidien du médecin:

«C’est notamment le fait que les cas observés concernent des adolescents et des adultes jeunes qui nous alerte. Au vu du nombre important de ce type de lésion en ce moment, il est certain que l’on doit évoquer le Covid dans ce cas particulier. Des patients sont asymptomatiques tandis que d’autres présentent des signes pulmonaires faibles. Environ 70 cas nous ont été rapportés ici, ainsi que sur des forums de généralistes.»

Les manifestations dermatologiques ne se limiteraient pas seulement aux extrémités: elles pourraient dans certains cas se traduire par un érythème (rougeurs) du visage, indique la Pr Marie Beylot-Barry, présidente de la Société française de dermatologie, toujours dans les colonnes du Quotidien du médecin.

La littérature scientifique. Plusieurs publications font état d’altérations vasculaires, de troubles de la coagulation, ainsi que de signes dermatologiques coïncidant avec le Covid-19. A noter qu’elles ont, à ce stade, surtout concerné que des patients dans un état suffisamment grave pour être à l’hôpital. Quelques exemples:

Le 13 mars, une publication chinoise dans le Journal of of Thrombosis and Haemostasis montrait que des troubles de la coagulation étaient retrouvés dans des formes sévères de la maladie.

En mars, une prépublication chinoise faisait elle aussi état de troubles de la circulation sanguine aux extrémités, associée à ces troubles de la coagulation, chez 7 patients atteints de formes graves de la maladie.

Le 26 mars, une lettre de chercheurs italiens, qui doit être publiée dans le Journal of The European Academy of Dermatology and Venerology, notait des manifestations cutanées sur 18 patients sur 88 testés positifs, parmi lesquels des rougeurs (érythème), de l’urticaire, ou encore des vésicules semblables à celles de la varicelle.

L’avis d’un expert. Sollicité par Heidi.news pour un avis, le Pr Wolff Henning Boehncke, chef du service de dermatologie aux HUG, reconnaît à demi-mot avoir déjà noté ce type de signe clinique chez les malades du Covid-19 admis dans l’hôpital genevois, sans être certain pour l’instant qu’il est lié au Covid-19. Il précise:

«Un projet de recherche (étude observationnelle) est en cours aux HUG concernant cette question. Il est encore trop tôt pour donner des résultats, mais il est probable que certains symptômes cutanées soient associés avec Covid-19.»