Reservé aux abonnés

Des insectes à la chaîne contre l’insécurité alimentaire au Kenya

Image d'illustration. | Heidi.news / Claudia Lacave

Un ingrédient original se glisse de plus en plus dans la nourriture pour animaux au Kenya: les mouches soldat noires. Elles représentent annuellement 4% des protéines contenues dans l’alimentation d’élevage et ce taux pourrait atteindre les 40% d'ici à deux ou trois ans. Grâce à des start-up, locales ou étrangères, le pays se lance dans la production industrielle d’insectes consommables, aussi pour les humains.

Pourquoi c’est intéressant. «À l'échelle mondiale, nous devons passer d’un modèle linéaire de production alimentaire à un modèle circulaire pour renforcer le système alimentaire, mais aussi pour réduire l’empreinte agricole sur la planète», affirme Dorte Verner, économiste de la Banque mondiale et responsable du rapport La culture d'insectes et la culture hydroponique en Afrique, publié par l’institution le 19 janvier.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous