Réservé aux abonnés

Des chercheurs du CHUV trouvent la formule qui prédit la sévérité de Covid-19

Une infirmière s'occupe d'un patient Covid à l'hôpital universitaire de Zurich photographié à Zurich le 19 novembre 2020. | Keystone / Christian Beutler

A partir du sang des patients, il est possible de savoir comment la maladie Covid-19 risque d’évoluer. C’est ce que montre une étude de chercheurs du CHUV qui ont collaboré avec des chercheurs français, publiée le 9 août dans la revue Nature Communications. Ils ont passé à la loupe plus de 170 marqueurs immunitaires présents dans le sang des patients Covid-19 lors de leur admission à l’hôpital. Cartographiée, la réaction immunitaire de l’organisme montre que deux molécules permettent de prédire le risque d’admission aux soins intensifs avec environ 85% de précision.

Pourquoi c’est utile. La découverte de ces deux biomarqueurs devrait permettre d’améliorer la prise en charge des patients en incitant les soignants à combattre l’infection de manière plus agressive lorsque les deux signaux sont enregistrés. Giuseppe Pantaleo, chef du service d'immunologie et allergie du CHUV, également directeur du Swiss Vaccine Research Institute, détaille les résultats et les enjeux de cette étude qu’il a dirigée.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous