| | News

Covid-19: «Nous avons été étonnés de voir à quel point la mortalité est faible en 2021»

Le graphique ci-dessous montre le nombre de décès hebdomadaires enregistrés chaque année depuis 2015: en rouge, 2021. | Unisanté /UNIL

En 2020, la Suisse a connu un nombre de décès historique du fait de l’épidémie de Covid-19. L’espérance de vie des hommes du pays a diminué de dix mois et celle des femmes de six. Mais en 2021, la tendance s’est inversée, analyse Unisanté, qui publie une nouvelle étude sur le sujet. Durant le premier semestre 2021 (excepté durant les six premières semaines), le pays a connu sa mortalité la plus basse de tous les temps.

Pourquoi on en parle. Même si cette étude est encore préliminaire — certains décès sont documentés avec du retard —, les chiffres analysés livrent plusieurs informations intéressantes. Les auteurs associent la faible mortalité du premier semestre à l’absence de vagues de décès liés à la grippe et au Covid-19. L’effet de «moisson» pourrait également avoir joué un rôle, soit le fait que des personnes en fin de vie, qui seraient probablement décédées début 2021, ont été emportées par le Covid-19 en 2020.

Cet article est réservé aux abonnés.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!