| | Radar

Covid-19: la Chine traque les patients potentiels grâce à leur téléphone

Keystone / Alex Pavlevski

Vert, on passe. Jaune ou rouge, on ne passe pas. La Chine expérimente un système de surveillance électronique inédit pour s’assurer que la population suive les mesures de contrôle et confinement destinées à endiguer l’épidémie de Covid-19. Le système de paiement mobile Alipay, utilisé par 900 millions de Chinois et en cours de déploiement sur tout le territoire, permet désormais d’évaluer le statut sanitaire de son utilisateur, rapporte le New York Times. En fonction des contacts et des déplacements de son utilisateur, un code couleur s’affiche sur le téléphone, ce qui permet – ou non – de passer les barrages physiques omniprésents.

Pourquoi c’est inquiétant. Difficile de contrôler une population de 1,4 milliard d’habitants sans avoir recours aux nouvelles technologies. Mais Alipay ne se contente pas de fournir des informations aux utilisateurs: d’après le journal, qui en a analysé le code, l’application partage des données en temps réel (dont la géolocalisation) avec les autorités policières. Que restera-t-il de ce système de contrôle une fois l’épidémie terminée? Couplé au système de crédit social et de vidéosurveillance mis en place ces dernières années, le dispositif laisse songeur quant aux capacités de surveillance amassées ces dernières années par le gouvernement central, avec le concours des entreprises de technologie chinoises.

link

À lire dans le New York Times (EN)

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.