Reservé aux abonnés

Coups de chaud à Paléo? On est allé prendre la température du festival

Un festival en pleine canicule, ce n'est pas sans risques. / Sophie Gremaud

Le Paléo festival enflamme la plaine de l’Asse depuis le début de la semaine, le soleil aussi. Et si les festivaliers prennent leur pied, leurs organismes, eux, en prennent un coup (de chaud). Car comme on vous le disait dans notre épisode Pop-Science « Peut-on mourir de chaud ? », les mécanismes de thermorégulation de notre corps ont leurs limites et la chaleur peut affecter la santé. Heidi.news a embarqué son thermomètre hors d’âge pour aller prendre la température du festival… au sens propre.

Jeudi, 15h30, entrée de Paléo

«Salut à tous, vous êtes chauds? Pensez à vous hydrater!», clame une voix dans un mégaphone. Le troisième jour du festival est lancé, température affichée sur notre thermomètre: 28°C. Précisons à ce stade que notre antique thermomètre au mercure, déjà vénérable à l'époque du premier Paléo (1976), n’est pas un parangon de fiabilité. A la même heure, Météo Suisse affichait pour Nyon 29°C… à l’ombre. Pas grave, on continue, ce sera à quelques degrés près.

Du côté de l’équipe médicale, en tout cas, on est confiant. «Au niveau du nombre de personnes prises en charge, on est plutôt dans la moyenne basse. La vague de chaleur a commencé avant le festival et les gens étaient préparés» résume la Dre Joëlle Hausser, cheffe des urgences de l’hôpital de Nyon et responsable du dispositif médical de Paléo. L’équipe qu’elle chapeaute, composée de 115 bénévoles, professionnels de santé pour beaucoup, est le dernier maillon d’une longue chaîne.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous