| | News

Covid-19: les soins intensifs suisses pourraient faire face à un gros problème de prise en charge

Malgré 50'000 lits dans ses hôpitaux, la ville de Wuhan a été débordée par le nombre de patients en soins intensifs. | Keystone

Médecin aux soins intensifs du groupe de cliniques CHC à Liège et président de l'Absym, le plus grand syndicat belge de médecins, le docteur Philippe Devos a publié la semaine dernière sur son blog de La Libre Belgique une évaluation chiffrée de l’impact potentiel de la crise du coronavirus sur les unités de soins intensifs de son pays. Résultat: 117’000 patients hospitalisés pour 30’000 lits et 1400 lits pour 52’000 personnes à admettre en soins intensifs.

Pourquoi c’est important. Depuis que l’épidémie de coronavirus se développe hors de Chine, de nombreux pays passent les uns après les autres par les étapes qui ont sidéré dans le cas Chinois: sensibilisation aux mesures d’hygiène, interdiction des rassemblements, fermeture des écoles et autres institutions et confinement de la population, comme c’est le cas depuis ce week-end au nord de l’Italie. L’avertissement chiffré du docteur Devos appliqué au cas Suisse montre que les hôpitaux du pays pourraient se retrouver submergés. Nous avons appliqué sa méthode de calcul à la Suisse pour évaluer le risque de la propagation rapide de la maladie pour les hôpitaux du pays.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.