Reservé aux abonnés

Coronavirus: Hong Kong prévoit des bracelets électroniques pour les personnes en quarantaine

Un homme portant un masque de protection dans la rue (Hong Kong, 3 février 2020). | Keystone / Vincent Yu

Les autorités de Hong Kong ont annoncé lundi qu’elles entendaient munir les personnes en quarantaine à domicile de bracelets électroniques, afin de prévenir tout risque de contagion du nouveau coronavirus. Le but affiché est de s’assurer qu’elles respectent la mesure de confinement, la peine encourue par les contrevenants étant de six mois de prison et 5000 dollars hongkongais d’amende (620 francs).

Pourquoi c’est important. En raison des flux quotidiens entre la Chine et Hong Kong, la région administrative spéciale se prépare à une flambée de cas. Des points de passages étant encore ouverts, plus de 10'000 Chinois arrivent chaque jour. Hong Kong a déjà réquisitionné quatre sites, dont des camps de vacances excentrés dans la forêt, pour les convertir en camps de quarantaine. Mais dans l’optique d’une large épidémie, les autorités envisagent la quarantaine à domicile avec e-bracelet. C’est la première fois que la technologie intervient pour surveiller des individus en liberté dans le cas d’une crise sanitaire.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous