Reservé aux abonnés

Ce que le pangolin a fait avec le coronavirus, peut-il le défaire?

Un pangolin et son rejeton dans un zoo à Bali, en 2014. | Keystone / AP / Firdia Lisnawati

Des chercheurs ont découvert que le pangolin présente un système immunitaire qui détecte mal les virus à ARN, dont les coronavirus. Cette anomalie évolutive pourrait être un avantage pour le petit mammifère à écailles, considéré comme un hôte intermédiaire plausible de Sars-CoV-2 entre la chauve-souris et l’homme. Cela pourrait expliquer sa tolérance pour le virus et constituer une piste de recherche pour combattre les formes graves de Covid-19.

Pourquoi c'est intéressant. Covid-19 s’avère particulièrement dangereuse lorsqu'elle provoque un orage de cytokines, une hyper-inflammation liée à une activation anormale du système immunitaire. Les particularités du génome du pangolin semblent le protéger de cette réponse immune disproportionnée et lui conférer une tolérance à l'infection.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous