Contre le paludisme, des moustiques génétiquement modifiés pour n'engendrer que des mâles

Keystone

Un essai clinique a donc été lancé par l'Institut de Recherche et Sciences de la Santé du Burkina Faso afin de modifier génétiquement les moustiques capables de transmettre le paludisme. Les insectes modifiés ne pourront plus engendrer que des mâles, qui eux-même ne pourront produire que des mâles. Or, ce sont les femelles moustiques qui piquent. Un article à lire dans le Guardian.

Pourquoi on vous en parle. La démarche consistant à modifier aussi radicalement le vivant, même à des fins sanitaires, fait polémique. Beaucoup craignent les conséquences d’une diffusion incontrôlée d’OGM dans le règne animal. Par ailleurs, quatre espèces de moustiques transmettent le paludisme au Burkina Faso, et une seule sera concernée par cette modification génétique.

link

The Guardian