| | Radar

Colin Powell, secrétaire d'Etat sous George Bush, est mort des suites du Covid -19

Le secrétaire d'État Colin Powell salue les employés du département d'État après avoir prononcé son discours d'adieu, alors qu'il tient la main de son épouse Alma, le 19 janvier 2005 à Washington. | Keystone / EPA / Evan Vucci

La liste des victimes du Covid-19 n’en finit pas de s’allonger, et les personnalités politiques ne sont pas épargnées. Dernière en date, l’ex-général et secrétaire d’Etat sous George W. Bush, Colin Powell. Son décès a été annoncé par sa famille ce 18 octobre et attribué à des «complications du Covid-19». L’homme de 84 ans était hospitalisé dans un hôpital reconnu de la banlieue de Washington. Il était «pleinement vacciné», précisent encore ses proches. Une autre source indique à CNN qu’il souffrait par ailleurs d’un myélome, qui handicapait son système immunitaire.

Une personnalité controversée. Colin Powell aura marqué l’histoire des Etats-Unis. Il a été le premier Afro-Américain à occuper le poste de chef d'état-major des armées et conduit les troupes américaines durant la guerre du Golfe au début des années 1990. En 2001, il devient secrétaire d'État sous George Bush et joue un rôle majeur dans le déclenchement de la guerre en Irak en 2003, rappelle Libération. Devant le Conseil de sécurité de l’ONU, il avait prononcé un discours resté célèbre — et regretté depuis — sur les armes de destruction massives prétendument détenues par l’Irak.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.