Reservé aux abonnés

Ces soignants vaccino-hésitants

Image d'illustration. | Keystone / AP Photo / Ted S. Warren

Alors que les annonces de Moderna, Pfizer et AstraZeneca sur leurs vaccins laissent entrevoir la lumière au bout du tunnel, les Suisses restent divisés sur le sujet: seuls 54% d’entre eux se feraient vacciner volontairement contre Covid-19, selon un récent sondage Tamedia. Un doute partagé par les soignants eux-mêmes, qui seront parmi les premiers à recevoir une injection. Certains disent avoir l’impression de faire office de «cobayes».

Pourquoi c’est inquiétant. Le milieu médical, infirmier en particulier, émet des réserves quant à une imminente campagne de vaccination. Outre l’attente de résultats solides et détaillés de la part des pharmas, une partie du personnel rejette de manière catégorique toute vaccination. Ce qui fait craindre pour la campagne à venir: comment convaincre la population de se faire vacciner si les soignants eux-mêmes rechignent à le faire?

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous