Reservé aux abonnés

La canicule record de l'été 2018 préfigure l'avenir

Image d'illustration | Salvatore Di Nolfi / Keystone

Il a battu tous les records. Avec une température moyenne de 15,3°C (nuits et montagnes comprises) pour les mois de juin, juillet et août, l’été 2018 est le troisième plus chaud depuis le début du relevé systématique des températures en 1864, après celui de 2003 et de 2015. Ces données, détaillées dans un rapport de la Confédération publié jeudi 24 octobre, prédisent un climat méditerranéen pour les terres helvétiques d’ici quelques années.

Pourquoi on vous en parle. La canicule et la sécheresse ont de lourdes conséquences. Mais contrairement à 2003 et à 2015 où respectivement 1000 et 800 décès supplémentaires ont été dénombrés (surmortalité respectivement de 6,9% et de 5,4%), les dégâts humains ont été moins élevés en 2018.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous