Reservé aux abonnés

Derrière le terme borderline, un trouble de la personnalité qui se soigne

Image d'illustration. | Pixabay

Borderline. De ce mot, la pop culture et le grand public ont fait un synonyme d’extraverti, d’hyper-émotif ou d’impulsif. Mais malgré notre appétence un rien psychophobe pour les diagnostics hâtifs, prenons le terme pour ce qu’il est: un trouble de la personnalité qui impacte fortement, au présent et au futur, le quotidien des personnes qui en sont atteintes.

Pourquoi on vous en parle. Le trouble est méconnu, mais sa prévalence importante et son diagnostic encore trop souvent chaotique. Le trouble de la personnalité borderline (TPB) — aussi appelé trouble de la personnalité limite — concernerait 4 à 6% de la population. Bonne nouvelle cependant, s’il est correctement diagnostiqué et pris en charge, il se soigne.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous