| | News

VIDÉO - Avec ou sans masque, la différence est éloquente

A gauche, un éternuement sans masque. A droite, un éternuement filtré par un masque chirurgical. | Adapté de Bahl et al., Thorax, juillet 2020

Une équipe d’ingénieurs australiens a visualisé les projections émises par une personne au naturel ou avec différents types de masque, lorsqu’elle parle, tousse ou éternue. Leur enregistrement vidéo témoigne du pouvoir de filtration gouttelettes important des masques chirurgicaux, et permet surtout de visualiser ce qui reste habituellement invisible à l’œil.

Pourquoi on vous en parle. Le masque continue de faire l’objet de recommandations de plus en plus contraignantes dans le pays. Obligatoire dans les transports depuis le 6 juillet, le port du masque est peu à peu étendu aux autres lieux confinés. Après le Jura et le canton de Vaud, Genève a rendu cette protection obligatoire dans les magasins à partir de mardi 28 juillet.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.