| | Radar

Aux Etats-Unis, les cybercriminels visent le secteur agroalimentaire

Image d'illustration. | Keystone / Jean-Christophe Bott

Le rançongiciel BlackMatter a été utilisé pour attaquer des organisations agroalimentaires aux Etats-Unis, écrit Cyberscoop. Un rapport publié par une agence de cybersécurité du Ministère de l’intérieur, le FBI et l’Agence nationale de sécurité souligne que les victimes de BlackMatter sont exhortées à payer des sommes exorbitantes, entre 80’000 et 15 millions de dollars en cryptomonnaie, pour récupérer l’accès à leurs systèmes informatiques.

Pourquoi c’est inquiétant. Les cybercriminels ciblent volontiers des infrastructures critiques. Dans le cadre de l’agroalimentaire, de telles attaques peuvent avoir des effets en cascade sur l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement. C’est d’autant plus inquiétant que le rançongiciel BlackMatter fonctionne selon un modèle de «ransomware-as-a-service» (rançongiciel en tant que service), c’est-à-dire que les développeurs du logiciel malveillant le louent à d’autres organisations cybercriminelles contre un partage des bénéfices.

Approvisionnement perturbé. Deux organisations agroalimentaires ont été visées en septembre et une en juin par le rançongiciel:

  • Une coopérative céréalière dans l’Iowa, New Cooperative, a été victime de BlackMatter. Elle a dû arrêter certains de ses systèmes informatiques et a lancé un avertissement concernant des perturbations dans l’approvisionnement alimentaire. New Cooperative s’efforce toujours de rétablir ses activités un mois plus tard.

  • Crystal Valley Cooperative, un fournisseur agricole du Minnesota, a aussi été victime d’une intrusion. Une société de cybersécurité affirme que le rançongiciel BlackMatter est à l’origine de l’attaque.

  • Ces attaques font suite à une intrusion en juin dans les systèmes du fournisseur de viande JBS, ce qui a entraîné la fermeture d’usines de transformation de viande. L’entreprise a finalement payé un million de dollars pour mettre un terme à l’attaque.

Tous concernés. Le rapport des autorités américaines précisent que ces attaques causent des pertes financières, perturbent les opérations et peuvent entraîner des problèmes dans la chaîne d’approvisionnement alimentaire.

Cela peut toucher l’ensemble des entreprises du secteur, des petites exploitations agricoles aux grands producteurs, en passant par les transformateurs, les fabricants, les marchés et les restaurants.

link

A lire sur Cyberscoop

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.