Reservé aux abonnés

Au CHUV, sortir de la crise Covid est aussi difficile que la crise elle-même

Philippe Eckert, directeur général du CHUV, le 1er juillet 2020. | Keystone / Anthony Anex

L’activité normale reprend au CHUV. C’est le cas dans plusieurs secteurs, notamment en chirurgie. Mais l’épidémie de Covid-19 laisse encore des traces dans l’hôpital universitaire vaudois où près de 2000 patients Covid ont été pris en charge en 2020, dont 370 aux soins intensifs. A l’heure du bilan ce 22 juin, le directeur Philippe Eckert évoque la difficulté du retour à la normale qui se conjugue à la nécessité de continuer à protéger les collaborateurs dans le contexte Covid.

Pourquoi on en parle. Présenter un bilan chiffré de l’action de l’hôpital lausannois en 2020 et annoncer une reprise progressive des activités ce mardi n’est pas anodin. Mercredi 23 juin, le personnel du CHUV sera en grève et une manifestation aura lieu en fin de journée. Pour montrer sa bonne volonté, la direction a donc présenté toutes les mesures mises en place en faveur du personnel depuis 2012, et aussi pour 2020.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous