| | News

Après 60 ans, les Nations unies retirent le cannabis de la liste des stupéfiants les plus dangereux

Culture de cannabis à des fins médicales à Lod, en Israël. | Keystone / EPA MTI / Bea Kallos

La Commission des stupéfiants des Nations unies a voté mercredi 2 décembre le retrait du cannabis du tableau IV de la Convention unique sur les stupéfiants de 1961, qui concerne les substances les plus dangereuses et addictives au monde. Les pays européens et les Etats-Unis étaient moteurs dans cette évolution, recommandée par l’OMS. La Suisse s’est également prononcée en sa faveur.

Pourquoi c’est important. Le cannabis figurait sur cette liste depuis la création de la Convention unique sur les stupéfiants, il y a près de soixante ans. Cette décision historique a pour objet de faciliter le développement du cannabis thérapeutique dans les pays qui le souhaitent. Le cannabis demeure cependant considéré comme un stupéfiant au regard du droit international, et la lutte contre les trafics ne devrait pas en être affectée.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.