| | Reportage

Andreas Caminada en magicien d’Oz

Andreas Caminada, chef étoilé grison, cultive son jardin pour le sublimer dans ses assiettes. | Keystone / Ennio Leanza

Oz est le nouveau lieu d’Andreas Caminada, ouvert au début de l’été: un concept purement végétarien pour une douzaine de convives. Oz? Aujourd’hui, en romanche. Autrement dit, l’immédiateté et la spontanéité. Pour Andreas Caminada, cela signifie que «le menu s’écrit au jour le jour, en fonction de la cueillette et de la saison, du nombre de convives et de l’état du jardin, de la maturité des fruits et légumes». Visite et dégustation.

Pourquoi on y est allé. Ils y viennent tous, ou à peu près. Les chefs les plus intéressants de l’époque, les plus engagés aussi, de Rene Redzepi à Alain Passard – pour ne rien dire d’Alain Ducasse réinventant le potager royal de Versailles – se sont tous mis à cultiver leur jardin. A Schauenstein aussi, face au château du chef multi-étoilé Andreas Caminada, on mange désormais les légumes, fruits, herbes et fleurs cultivés à côté dans le jardin modèle en permaculture.

Cet article est réservé aux abonnés.