| | News

Alain Berset a attiré 30'000 jeunes pour parler de la crise Covid

Une seule règle: pas de langue de bois! C’est à cet exercice en direct que s’est livré Alain Berset le 30 mai dans l’émission Tataki de la RTS. Trente mille spectateurs ont regardé le conseiller fédéral répondre aux questions posées par des jeunes via un live chat, et aborder la question des boîtes de nuit fermées, de la culture, du sport ou encore de la vie après le Covid. Un joli succès d’audience qui se confirme sur Youtube, avec plus de 20’000 vues à ce jour.

Pourquoi on en parle. Depuis mars 2020, Alain Berset apparaît presque toutes les semaines en conférence de presse pour parler de l’épidémie, avec tout le sérieux requis par la situation. Ce nouvel exercice a donné lieu à des échanges plus informels, et a permis aux jeunes d’exposer leurs préoccupations: études en distanciel, sports interdits, vaccination, culture en berne... L’occasion de briser la glace avec un ministre qui a tombé la veste.

Pourquoi une telle opération. Alain Berset apparaît régulièrement à la RTS. Mais toujours dans un cadre très formel et sérieux. Pour Catherine Saidah, responsable médias à la RTS, cet échange direct était nécessaire:

«Jusqu’en février-mars, les jeunes étaient très peu présents dans les médias. Il était temps de leur donner la parole et de parler de leur souffrance. L’idée était de créer une sorte d’”horizontale” pour qu’ils puissent directement s’adresser à Alain Berset.»

Un pari réussi qui a permis d’aborder les thèmes suivants:

  • Comment envisager sereinement une entrée dans la vie professionnelle?

  • Pourquoi la culture est un des secteurs sacrifiés par les mesures depuis plus d’un an?

  • Quels sont les plans envisagés en cas de quatrième vague

Le conseiller fédéral a assez rapidement tombé la veste, visiblement détendu, et s’est prêté au jeu des quiz. On y apprend notamment qu’il estime parler mieux allemand que son homologue Guy Parmelin.

link

A voir sur la chaîne Youtube de Tataki