Reservé aux abonnés

Accord contre le gaspillage alimentaire: les consommateurs sont les grands absents

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et les membres de la branche alimentaire suisse posent après la signature de l'accord interprofessionnel contre le gaspillage alimentaire, le 12 mai 2022, à Berne. | Keystone/Anthony Anex

Le 12 mai, 28 entreprises et fédérations se sont engagées dans un accord avec la Confédération à réduire les pertes alimentaires évitables de moitié d’ici à 2030, avec un premier pallier à 25% en 2025. Un accord inédit et salué, mais dont les organisations de consommateurs sont totalement absentes, alors que ces derniers représentent plus du tiers de l’empreinte environnementale du gaspillage. L’événement méritait un déplacement à Berne.

Sur place. Durant un long silence, les sourires sont accrochés, la pose ancrée. Le photographe donne ses directions pour immortaliser ce qui ressemble à une grande réunion de famille, autour de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga. Chacun est sur son trente-et-un, devant la Grosser Saal du Casino de Berne. Les directeurs et présidents de grandes entreprises et fédérations – Unilever, Fial, la Fenaco, pour n’en citer que quelques-unes – ont fait le déplacement. On réajuste le profil d’une participante, on pousse les sacs en cuir qui traînent dans le champ. Clic. C’est dans la boîte. L’assemblée se congratule par des applaudissements.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous