Reservé aux abonnés

À la rencontre des chiens d’avalanche et de leurs maîtres

Heidi.news a accompagné la Rega et le secours alpin romand à 3000 mètres d'altitude dans les Alpes vaudoises. Reportage à hauteur de chien d'avalanche.

À l’ombre du pic de l’Oldenhorn, sur le glacier des Diablerets, une grosse avalanche a tout emporté sur son passage. Dont sept randonneurs aperçus un peu plus tôt. L’hélicoptère rouge de la Garde aérienne suisse de sauvetage (Rega) arrive en quelques minutes, il longe la corniche pour évaluer le risque de sur-avalanche puis survole le terrain avant de se poser.

Deux hommes –dont un médecin– en descendent et se mettent illico en quête de survivants. Le premier quart d’heure est crucial. «Entre 18 et 35 minutes, la courbe de survie des avalanchés s’effondre: on passe de 90% de survivants à 30%», m’expliquera plus tard Didier Pasquier, l’ambulancier.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous