Reservé aux abonnés

A la rencontre de Teresa Gyuriga Perez, première infirmière cantonale de Suisse

Teresa Gyuriga Perez s'apprête à rejoindre le Département de la santé vaudois. Ici dans les locaux de l'Hôpital de l'enfance du CHUV en janvier 2022. | Heidi.news / LM

A 10 ans, Teresa Gyuriga Perez se réfugiait au fond de son lit quand elle entendait les sirènes d’ambulance. Difficile d’imaginer alors que la dynamique Yverdennoise d’origine ferait carrière dans le monde du soin, jusqu’à devenir la première infirmière cantonale vaudoise — un poste inédit en Suisse qu’elle rejoindra début février. Rencontre au troisième étage de l’Hôpital de l’enfance du CHUV où Teresa Gyuriga Perez exerce pour quelques jours encore.

Pourquoi on l’a rencontrée. Pour les soins infirmiers, la période est charnière. D’un côté, la profession est appelée à gagner en importance avec le vieillissement de la population et la complexification du profil des patients. De l’autre, le peuple vient de se prononcer en faveur d’une meilleure reconnaissance et une valorisation du métier. Quant au monde politique, il ne peut que réagir face à la pénurie de soignants annoncée — et déjà réalité dans certains milieux médicaux. Dans ce contexte, Vaud innove et pourrait donner des idées à d’autres.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous