Reservé aux abonnés

A Fribourg et en Valais, une entreprise rétribue les proches aidants 33 francs de l’heure

Image d'illustration. Une employé de Spitex Bienne, le service communal de soins à domicile, en visite à domicile en juillet 2012. | Keystone / Gaetan Bally

Ils, souvent elles, soutiennent le système de santé à bout de bras. En Suisse, quelque 300’000 proches aidants (estimation de 2012) assistent un parent, un enfant, un voisin, un ami — une réalité de vie souvent éprouvante et peu reconnue. Asfam, une entreprise fraîchement débarquée en Suisse romande, propose de les rétribuer, 33,50 francs de l’heure, pour des soins de base: aide à la douche, à l’alimentation, à l’habillement...

Heidi.news a voulu comprendre ce modèle atypique, qui pose des questions et et suscite parfois des résistances. Juan Garrote est membre de la direction d’Asfam, active aujourd’hui auprès de 220 familles. Il nous relate les origines du projet, son fonctionnement, et sa fortune diverse selon les cantons, de part et d’autre de la Sarine.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous