Reservé aux abonnés

A Berne, la gratuité des tests Covid-19 n’en finit pas de faire débat

Lors de la session d'automne fin septembre 2021 au Conseil des Etats à Berne. | Keystone / Anthony Anex

La quatrième révision de la loi Covid-19 agite le Parlement. Sous la coupole, la question de la gratuité des tests réalisés pour obtenir un certificat Covid est revenu sur le devant de la scène. Jeudi 2 décembre, le Conseil national a largement adopté une disposition visant à ce que la Confédération prenne en charge ces tests de dépistage, mais lundi 6 décembre, le Conseil des Etats a refusé d’entrer en matière sur la gratuité des tests de convenance lorsqu’ils sont réalisés par PCR individuelle. Le dossier repart au National, qui doit se pencher sur cette divergence des Etats.

Pourquoi c’est sensible. Pour les uns, la gratuité des tests — même lorsqu’ils sont réalisés pour sortir et voyager — s’apparente à un impératif de santé publique. Pour les autres, il s’agit d’une dépense injustifiable à l’heure où la vaccination est gratuite et accessible. Dans le camp de la gratuité, on plaide pour la non-discrimination des non-vaccinés et on s’inquiète d’un risque de renoncement au dépistage du fait de devoir passer à la caisse. Dans l’autre camp, on explique que ce n’est pas à la collectivité d’assumer des choix individuels et que le «facteur porte-monnaie» reste un encouragement à la vaccination.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous