Reservé aux abonnés

A Bamako aussi, on traque les variants du Sars-CoV-2

L'équipe de chercheurs qui a séquencé le variant malien dans leur laboratoire de Bamako. | Heidi.news / Matteo Maillard

Une équipe de chercheurs maliens du Laboratoire de biologie moléculaire appliquée (LBMA) de Bamako vient d’identifier un nouveau variant du Covid-19. S’il n’a pas encore de nom officiel, son séquençage a permis de déterminer qu’il est très proche du variant Êta, présent notamment en Italie et au Nigeria. Son code génétique a été déposé à la GenBank, base de données de séquences ADN américaine, et les chercheurs préparent la publication de leur découverte. Heidi.news s’est rendu dans ce laboratoire de Bamako, unique dans la région.

Pourquoi ça vaut le détour. Il existe peu de laboratoires capables de séquencer le Sars-CoV-2 sur le continent africain. De ce fait, rares sont les variants locaux à avoir été identifiés depuis le début de la pandémie. Le LBMA de Bamako, lui, a réussi à mettre à jour un variant qui pourrait influencer la dynamique de l’épidémie dans le pays. Ce laboratoire bénéficie d’une certification P2 et de séquenceurs modernes. Rattaché à l'Université des sciences, des techniques et des technologies de Bamako (USTTB), le labo du professeur Koïta campe au sommet de la «colline du savoir» qui domine la capitale malienne.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous