Reservé aux abonnés

600 professionnels de santé et scientifiques défendent le Nutri-Score

Keystone / DPA-Zentralbild / Patrick Pleul

Le conflit autour du Nutri-Score, qui couve depuis plusieurs mois, se transforme désormais en guerre ouverte. Le 8 décembre, près de 600 professionnels de la santé, scientifiques et sociétés savantes ont signé une tribune publiée sur le blog Nutri-Score de l'équipe de recherche en épidémiologie nutritionnelle (EREN). Elle fustige les détracteurs du logo aux cinq notes et réaffirme son intérêt.

Pourquoi on en parle. Alors que la Commission européenne prévoit d’adopter à la fin de l’année prochaine un logo nutritionnel harmonisé et obligatoire pour l’Europe – avec le Nutri-Score en lice –, le débat fait rage entre scientifiques, professionnels de santé, agriculteurs, industriels et politiques sur la pertinence de cette notation. L’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) assure de son côté qu’«il n'y a actuellement aucune intention d'introduire le Nutri-Score de manière obligatoire en Suisse». Mais indique suivre «de près» le dossier européen.

La tribune, publiée dans le journal Le Monde mi-novembre et alors signée par dix personnes, dénonce les attaques menées contre le Nutri-Score:

«Une fois de plus la santé publique est confrontée à des intérêts économiques industriels.»

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous