| | News

Une technologie suisse traque les fuites sur la station spatiale

La caméra acoustique de Distran est à bord de l'ISS depuis le 6 décembre./NASA

Depuis décembre, une caméra acoustique développée par la start-up suisse Distran est à bord de la station spatiale internationale (ISS) pour traquer des fuites à bord du module russe Zvezda. Largement employée dans l’industrie gazière, cette technologie détecte les ultrasons inaudibles à l’oreille émis par les turbulences de l’air créées par ces fuites afin de les localiser rapidement. Elle a été sélectionnée par la Nasa et Roscosmos suite à un appel d’offre.

Pourquoi c’est important. Dans la station spatiale internationale, l’air que respirent les astronautes est recyclé. Il est cependant nécessaire d’apporter régulièrement de l’air — oxygène et azote — transporté par les modules de Space X et de Roscosmos. En 2019, le taux de fuite s’est accéléré. C’est lié à des microfissures sur la carlingue qui ont tendance à s’agrandir avec le temps. La caméra de Distran devrait permettre de les détecter de l’intérieur avec une prise en main facile pour les astronautes.

Cet article est réservé aux abonnés.

  • Accédez en illimité à nos actualités, reportages et enquêtes.
  • Partagez des articles réservés aux abonnés avec vos proches
  • Soutenez une rédaction indépendante.
  • Rejoignez plus de 5000 lectrices et lecteurs qui croient en notre projet.
  • Bénéficiez de 30 jours d’essai gratuit et sans engagement.
S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi