| | News

Une technologie suisse traque les fuites sur la station spatiale

La caméra acoustique de Distran est à bord de l'ISS depuis le 6 décembre./NASA

Depuis décembre, une caméra acoustique développée par la start-up suisse Distran est à bord de la station spatiale internationale (ISS) pour traquer des fuites à bord du module russe Zvezda. Largement employée dans l’industrie gazière, cette technologie détecte les ultrasons inaudibles à l’oreille émis par les turbulences de l’air créées par ces fuites afin de les localiser rapidement. Elle a été sélectionnée par la Nasa et Roscosmos suite à un appel d’offre.

Pourquoi c’est important. Dans la station spatiale internationale, l’air que respirent les astronautes est recyclé. Il est cependant nécessaire d’apporter régulièrement de l’air — oxygène et azote — transporté par les modules de Space X et de Roscosmos. En 2019, le taux de fuite s’est accéléré. C’est lié à des microfissures sur la carlingue qui ont tendance à s’agrandir avec le temps. La caméra de Distran devrait permettre de les détecter de l’intérieur avec une prise en main facile pour les astronautes.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi