| | News

Un test suisse pour évaluer le risque de dégradation des patients Covid-19 à l’hôpital

Le test d'Abionic facilite et accélère l'évaluation des risques de dégradation clinique au Covid-19./Abionic

L’entreprise vaudoise Abionic et la genevoise Lascco se sont associées pour développer un test afin d’aider les médecins à évaluer les risques d’évolution préoccupante des patients Covid-19 à l’hôpital. Basé sur la technologie d’Abionic de détection rapide d’un biomarqueur découvert par l’Université de Zurich, développé par Lascco et combiné à un test respiratoire, cet outil évalue rapidement les risques de dégradation clinique, tel que la survenue de sepsis (septicémies) et d’orages de cytokine conduisant à des défaillances d’organes parfois létales.

Pourquoi c’est important. Les mesures restreignant les contacts sociaux sont justifiées par la nécessité de préserver les hôpitaux et en particulier les soins intensifs d’une surcharge de patients Covid-19. Il s’agit en particulier de ne pas amener le personnel hospitalier à devoir effectuer des choix douloureux entre patients faute de place. Dans un essai clinique incluant 96 patients, les diagnostics effectués avec le test d’Abionic ont démontré une très forte corrélation avec le score d'évaluation séquentielle des défaillances d'organes (SOFA), utilisé quotidiennement en soins intensifs pour évaluer les risques de complications et de décès. Ce nouveau test spécifique à Covid-19 a l’avantage d’être beaucoup plus rapide (cinq minutes) et facile à mettre en œuvre.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi