| | Analyse

Quand les pharmas financent des sites de fake news sur les vaccins Covid et la pandémie

Comme 4000 autres marques, Hertz fait sa pub sur un site qui relaie des fake news sur l’épidémie | Storyzy

4315 marques ont placé plus de 42’000 publicités sur des sites repérés pour avoir publié des fausses nouvelles sur Covid-19 et les vaccins, selon un rapport de l’entreprise d’évaluation de la désinformation en ligne NewsGuard. Parmi ces annonceurs, cette analyse a identifié 105 assureurs et fournisseurs médicaux américains ainsi que des entreprises pharmaceutiques comme Pfizer et Merck, qui participent pourtant à l’effort vaccinal. NewsGuard a établi une liste de 412 sites diffusant régulièrement des informations fausses ou non fondées sur l’épidémie parmi les 6000 sites d’informations qu’elle suit.

Pourquoi c’est négligeant. La pandémie a entrainé une explosion des fausses nouvelles sur internet et les réseaux sociaux, qualifiée d’infodémie par l’OMS. La publicité programmatique, consistant à acheter des espaces publicitaires placés par des algorithmes, a pour conséquence que les marques ne savent pas forcément sur quels sites paraissent leurs publicités. Le fait que des entreprises médicales financent des sites de désinformation dans le domaine de la santé souligne cependant la grande négligence qui entoure ce système d’ annonces en ligne.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi