| | News

Novartis ouvre le monde à une start-up suisse d’IA contre les maladies oculaires

Avec Novartis, les fondateurs de RetinAI décrochent leur première grande collaboration./RetinAI/Adrian Moser

Fondée par des chercheurs de l’Université de Berne sur la base de leurs travaux de doctorats, RetinAI va fournir sa plateforme d’intelligence artificielle et de gestion de données pour le diagnostic des maladies ophtalmiques à Novartis. Après plusieurs pilotes les deux sociétés lancent une étude clinique internationale impliquant 500 patients atteints de dégénérescence maculaire néovasculaire liée à l'âge. Les logiciels d’intelligence artificielle de RetinAI vont, en particulier, servir à analyser les images de tomographie par cohérence optique pour l'évaluation de l’évolution de la maladie.

Pourquoi c’est intéressant. L’utilisation de logiciels d’intelligence artificielle pour analyser les images médicales s’est fortement développée ces dernières années. L’originalité de la plateforme de RetinAI est qu’elle analyse non seulement les images mais aussi d’autres données allant de la génétique au flux du travail clinique en passant par le suivi de l’adhésion au traitement par les patients. La collaboration de la start-up avec Novartis, poids lourd des traitements en ophtalmie, lui ouvre le marché mondial.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi