| | Enquête

Le cloud suisse est-il vraiment souverain?

Centre de données de Swisscom| Valentin Flauraud/Keystone

110 millions de francs pour développer des services cloud pour la Confédération. L’appel d’offre, annoncé début décembre, semblait augurer le meilleur pour le développement d’un «Swiss Cloud» souverain plusieurs fois mentionné par Berne. Mais la liste des exigences a douché les espoirs des acteurs helvétiques du secteur, selon Infomaniak, qui a alerté la presse.

Pourquoi on en parle. La Confédération a évoqué à plusieurs reprises l'idée d’un cloud helvétique mais sans jamais s'arrêter sur la forme qu'il devrait prendre. Une étude de faisabilité, commandée en avril 2020, devait sortir en juin prochain. Finalement, en décembre, au même moment que l’appel d’offre, Berne semblait déjà se rabattre sur un plus modeste label «Swiss Cloud».

Cet article est réservé aux abonnés.

  • Accédez en illimité à nos actualités, reportages et enquêtes.
  • Partagez des articles réservés aux abonnés avec vos proches
  • Soutenez une rédaction indépendante.
  • Rejoignez plus de 5000 lectrices et lecteurs qui croient en notre projet.
  • Bénéficiez de 30 jours d’essai gratuit et sans engagement.
S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi