| | Interview

«Nous pensons le futur entre deux extrêmes, transhumanisme et collapsologie»

La vision d'Antoine Buéno est aussi influencée par la science-fiction comme ici «Blade Runner» | Warner Bros. Pictures via AP/KEYSTONE

Essayiste, prospectiviste au Sénat, en France, et ayant enseigné la science-fiction à Sciences-po Paris, Antoine Buéno est un encyclopédiste de l’innovation technologique et de la transition environnementale. Son dernier livre, «Futur: notre avenir de A à Z», est à la fois érudit et accessible. Il est tout aussi radical que le best-seller Homo Deus de l’historien Yuval Noah Harari qu’il complète tout en adoptant un point de vue différent. Essentiellement parce que ce dictionnaire de 700 pages tient beaucoup plus compte de la crise environnementale.

Antoine Buéno considère que le chemin de l’avenir se dessine quelque part entre les prophéties sombres des collapsologues et la pensée magique des transhumanistes. Entre Icare qui se brûle les ailes et Prométhée qui veut s’élever à la divinité technologique. Il nous voit en Janus évoluant quelque part entre effondrement et singularité. Heidi.news a interviewé ce penseur à la fois synthétique et provocateur.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi