| | Radar

L’addiction numérique racontée par ceux qui l’ont créée

Ancien haut cadre de Google, Tristan Harris a créé le Center for Humane Technology pour révéler les techniques de persuasion des géants du net. | Netflix

La polémique autour de la nouveau film diffusé par Netflix «Mignonnes» (Cuties, en anglais) est-elle exacerbée par les réseaux sociaux? On ne peut que le conclure après avoir vu le documentaire «Derrière nos écrans de fumée» (The social dilemma) diffusée depuis la fin de semaine dernière par la plateforme de streaming. Basé sur les interviews d’anciens cadres de Google, Facebook, Instagram… ce documentaire montre comment le modèle d’affaires même de ces plateformes encourage la désinformation et aboutit à la polarisation extrême des opinions.

Pourquoi on en parle. Parce c’est bien fait. Certes le rôle des réseaux sociaux dans la propagation des fausses nouvelles (diffusées six fois plus en moyenne sur Twitter que les vraies!) ou celui des chambres d’échos qui éloignent les utilisateurs des opinions différentes des leurs sont connus (lire notre exploration sur ce sujet). Ce documentaire s’appuie sur les témoignages de repentis: ceux qui ont conçu ces algorithmes qui pour mieux capter notre attention nous manipulent. Les dysfonctionnements sociaux qui en résultent procèdent ainsi de choix délibérés. Ils sont d’autant plus difficiles à réformer qu’ils sont la source même des machines à profit d’internet.

link

A voir sur Netflix

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi