| | News

Grâce à une start-up de l’EPFL, voici la biomasse à tout faire

Installation de production de biogaz à partir de biomasse dans le canton de Zoug. Dorénavant, il sera aussi possible de produire du carbone non fossile. Photo Keystone

Plastiques, textiles, smartphones, meubles, arômes - comme la vanilline -, mais encore cosmétiques, détergents, médicaments… Les dérivés du pétrole se cachent partout. «Tout le monde sait que la diffusion massive de carbone d’origine fossile dans l’atmosphère est une contribution majeure au réchauffement climatique. Mais la plupart des gens ne se rend pas compte à quel point nous en sommes dépendants et qu’il est urgent de mettre fin à ces émissions», souligne Rémy Buser, CEO de Bloom Biorenewables, une spin-off de l’EPFL.

Mû par la ferme intention de contribuer à la réduction des émissions, il s’investit avec son cofondateur, Florent Héroguel, et leurs collaborateurs afin d’amener rapidement sur le marché une technologie qui remplacera le pétrole. La solution consiste en un carbone renouvelable, issu des laboratoires de l’EPFL, produit à base de biomasse pour la fabrication, entre autres, de plastiques d’emballage, de parfums et de biocarburant marin.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi