| | Radar

Visa acquiert un CryptoPunk pour la modique somme de 150'000 dollars

Exemple d'un CryptoPunk, une oeuvre d'art numérique. | Keystone / obs/4ARTechnologies

Visa a acquis une œuvre d’art numérique pour la somme de 150'000 dollars, annonce le magazine Forbes. Selon l’article, le géant du crédit et paiement en ligne fait ainsi son entrée dans le métaverse, ce nouveau «buzzword» qui correspond à la transformation d’internet en un vaste réseau de réalité virtuelle.

Pourquoi c’est intéressant. Visa a fait l’acquisition d’un NFT (non-fongible token) qui sert de preuve de propriété pour l’œuvre d’art numérique correspondante, ici le CryptoPunk 7610. La transaction a été réalisée par un intermédiaire, la banque Anchorage. Visa ne détenait pas les 49,5 ETH (Ethereum) qui ont servi à acquérir l’œuvre. Et ce n’est pas non plus Visa qui possède le NFT. C’est la banque Anchorage qui s’est occupée de la transaction et qui stocke la preuve de propriété du CryptoPunk acquis par Visa.

Lire aussi: Facebook parie son futur sur le métavers. Le quoi?

Une opération de communication. Cette transaction aura sans doute des répercussions sur le marché déjà florissant des NFT. Mais c’est avant tout une opération marketing, Visa ayant réalisé son acquisition à travers un intermédiaire. Ce faisant, elle n’est pas réellement propriétaire de la clé privée associée au CryptoPunk, conservée par Anchorage. A noter toutefois que cela donne de la visibilité au projet CryptoPunk, un projet artistique reconnu qui a déjà suscité bien des vocations.

link

Forbes

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.