Reservé aux abonnés

Une start-up romande sur la voie de la pompe à insuline ultime

Le savoir-faire de la start-up repose sur la microfluidique. | AMF Medical (DR)

La pompe à insuline d’AMF Medical vient d’être désignée «innovation de rupture» (breakthrough) par l’agence américaine du médicament (FDA). Si ce statut va permettre à l’entreprise romande d’accélérer ses démarches règlementaires pour une commercialisation prévue d’ici fin 2024, cette technologie de pompe miniaturisée qui se patch sur la peau est surtout susceptible d’apporter un confort supplémentaire aux millions de diabétiques qui doivent s’injecter de l’insuline plusieurs fois par jour. Baptisée Sigi, cette pompe-patch «swiss made» se recharge avec une cartouche préremplie d’insuline tous les trois jours.

Pourquoi c’est intéressant. Maladie chronique qui affecte une personne sur dix dans le monde, le diabète empêche le corps de produire ou d’utiliser l’insuline, une hormone qui aide les cellules à transformer le glucose des aliments en énergie. Il n’y a pas de remède au diabète, une maladie qui peut avoir de graves conséquences.  Les 20% des patients les plus touchés doivent s’injecter de l’insuline régulièrement. Ils le font soit avec des seringues, soit avec des pompes portées à la ceinture.  La pompe patch d’AMF Medical a été conçue pour apporter un confort d’utilisation supplémentaire et, in fine, une meilleure adhérence au traitement.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous