Reservé aux abonnés

Une start-up française mène la renaissance des puces électroniques en Europe

Ying-Chih Yang, le Chief Technology Officer de SiPearl a développé une vingtaine de microprocesseurs./SiPearl

Il fallait une balise pour marquer la fin de la crise Covid-19. Le 16 février, le Conseil fédéral annoncera la fin des restrictions sanitaires en Suisse. Climat, santé, technologie, éducation, vie quotidienne: durant la semaine qui précède cette échéance, Heidi.news explore ce qui sera le monde d'après.

Le Commissaire européen Thierry Breton a rendu public mardi 8 février le Chips Act. Un plan d’investissement de 43 milliards d’euros pour que l’Europe quadruple sa production de semi-conducteurs d’ici à 2030. Ce domaine est apparu comme stratégique face à la pénurie de puces. Mais comment cela va-t-il se passer concrètement?

Pourquoi c’est important. La fin de la pandémie a débouché sur une pénurie de puces électroniques qui met des usines d’autres industries à l’arrêt. Cette crise fait prendre conscience à l’Europe de sa dépendance:

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous