Reservé aux abonnés

«Le certificat Covid a transformé le smartphone en bracelet électronique»

Adrian Lobsiger est préposé fédéral à la protection des données et à la transparence. | Keystone / Peter Schneider

C’était un discours plutôt engagé. Le préposé fédéral à la protection des données et à la transparence, Adrian Lobsiger, n’a pas mâché ses mots ce vendredi 28 janvier lors de la journée internationale de la protection des données. Inquiet de la vitesse à laquelle la société se transforme sur le plan numérique à l’aune de la pandémie, il a notamment affirmé: «Le certificat Covid a transformé le smartphone en bracelet électronique.»

Il estime que le coronavirus a favorisé le développement de nouveaux moyens de surveillance particulièrement insidieux. Un problème, alors que les budgets alloués à la protection des droits des individus en ligne sont largement insuffisants en regard des investissements consentis par la Confédération en matière de numérisation.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous