Reservé aux abonnés

Pourquoi et comment gérer ses différents mots de passe en ligne

Image d'illustration | Unsplash / Towfiqu barbhuiya

La cybercriminalité ne semble pas prendre de vacances, malgré la fin de l’année qui approche à grands pas. Dernière victime connue en date, l’entreprise immobilière DBS Group, qui possède plusieurs régies immobilières, comme l’a révélé Le Temps. La multiplication des cyberattaques est devenue ces derniers mois un sujet abordé quotidiennement, et est devenu un enjeu politique.

Pourquoi c’est important. Si la sécurité absolue n’existe pas, il existe pourtant des bonnes pratiques pour limiter la capacité des cybercriminels à pénétrer dans des systèmes informatiques par des moyens conventionnels. Face aux failles de sécurité type zéro-day qui peuvent potentiellement affecter une quantité de services phénoménale, la marche de manœuvre individuelle est restreinte. Mais comme le rappelait le directeur du Cyberpeace Institute, Stéphane Duguin, à Heidi.news en novembre, les comportements individuels qui sont comparables à des gestes barrières «permettent déjà, selon les études, de se protéger contre 80% à 99% des menaces».

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous