| | Question

Peut-on se protéger contre des logiciels espions type Pegasus?

L'entreprise à l'origine du logiciel espion Pegasus est la société israélienne NSO Group | Keystone / Sebastian Scheiner

L’affaire du logiciel espion Pegasus a souligné une fois de plus à quel point les technologies que nous utilisons tous les jours sont vulnérables et peuvent être utilisées pour obtenir de précieuses informations aux dépens de leurs utilisateurs. Si la Suisse semble avoir été épargnée par ce scandale, on sait qu’elle n’est pas immunisée. Des citoyens helvétiques s’inquiètent ainsi pour leur propre sécurité. A l’image de ce lecteur, qui demande à Heidi.news:

«Existe-t-il des moyens de se prémunir de Pegasus, ou au moins de réduire le risque? Plus globalement, comment est-il possible qu’une firme seule puisse exploiter plusieurs failles 0-day au nez et à la barbe de Google et d’Apple et de leurs probablement milliers d’ingénieurs? Y-a-t-il des raisons de penser qu’une déclinaison de Pegasus existe pour les ordinateurs?»

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.