| | Interview

«On s’informe mal comme on s’alimente mal»

Eleveur de robots, Benoît Raphaël a délaissé ses activités dans les médias français pour se reconvertir dans l'agriculture numérique en 2017. | DR

Benoît Raphaël est éleveur de robots. C’est son titre officiel et c’est ce qu’il fait. Le journaliste français a délaissé en 2017 ses activités dans les médias pour se reconvertir dans l’agriculture numérique. Sa ferme s’appelle Flint. Ou plutôt son projet. Soit celui d’une newsletter envoyée par des robots qui utilisent l’intelligence artificielle pour déterminer des articles de qualité adaptés et personnalisés à chaque utilisateur. Ils jouent ainsi les curateurs. Benoît Raphaël explique à Heidi.news comment l’éducation des algorithmes peut être une réponse à la crise des médias et un rempart à la prolifération des fausses nouvelles.

Heidi.news — Depuis la fondation de votre exploitation numérique, la défiance envers l’information est grandissante. Quel bilan tirez-vous?

Cet article est réservé aux abonnés.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!