| | Interview

Offensive coordonnée en Suisse contre la reconnaissance faciale

Le conseiller municipal lausannois Benoît Gaillard (PS) veut faire interdire l'utilisation de la reconnaissance faciale et biométrique par les autorités de la Ville | DR

Les organisations Amnesty International, AlgorithmWatch et Société numérique lancent une offensive coordonnée pour demander l’interdiction de la reconnaissance faciale automatisée et de la surveillance biométrique de masse sur le territoire suisse. Le conseiller communal lausannois Benoît Gaillard, membre du Parti socialiste, a déposé deux projets de règlement et un postulat sur ce thème. Son but? Interdire l’usage des technologies de reconnaissance faciale et biométrique dans la vidéosurveillance à Lausanne ainsi que leur utilisation à des fins préventives par la police lausannoise. Il s’en explique à Heidi.news.

Heidi.news — Vous voulez faire interdire la reconnaissance faciale et biométrique. Pourquoi?

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.