Reservé aux abonnés

Lionel Jeannerat, d'enseignant en histoire à défenseur de Bitcoin

Lionel Jeannerat estime que Bitcoin est un enjeu de pouvoir. | DR

«Bitcoin, c’est politique!» Lionel Jeannerat n’y va pas par quatre chemins. Cet historien de formation, qui est passé par l’enseignement, a créé une entreprise de création de jeux ainsi qu’une maison d’édition et fait partie des visages médiatiques de la communauté crypto neuchâteloise. Heidi.news l’a rencontré chez lui, sur les hauteurs de Neuchâtel, d’où l’on voit le lac malgré une journée pluvieuse.

Sur Twitter, Lionel Jeannerat est un habitué des passes d’armes avec les politiciens suisses. Son Némésis? Le chef du groupe socialiste aux Chambres fédérales, le Vaudois Roger Nordmann. Son nom revient régulièrement dans la discussion, lui qui a voulu interdire Bitcoin et a qualifié les adeptes des cryptomonnaies de membres d’une «secte».

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous