Reservé aux abonnés

Les investissements dans les start-up du numérique décollent enfin en Suisse

Boostée par le télétravail, la vaudoise Nexthink a levé 180 millions en 2021./Nexthink

Le Swiss Venture Capital Report publié jeudi 27 janvier comptabilise un montant record de plus de trois milliards de francs investis dans les start-up suisses en 2021. Si les jeunes pousses des sciences de la vie - biotech (767,5 millions) et medtech (243,8 millions) - continuent d’attirer les investisseurs, la surprise vient du côté du numérique avec plus de 1,5 milliards levés par les start-up de ce secteur dont plus de la moitié par celles actives dans les technologies appliquées à la finance. Si les start-up zurichoises (1,3 milliards) et vaudoises (605 millions) continuent de faire la course, celles basées à Genève (90 millions) restent à la traine.

Pourquoi c’est important. Le modèle d’affaires des start-up reposent sur l’intérêt des investisseurs à en financer les premiers pas jusqu’à ce qu’elles dégagent suffisamment de revenus de leurs innovations. La Suisse est longtemps restée en retard dans ce domaine avec des investissements modestes concentrés sur les débuts de parcours et un manque de suivi quand il s’agit de faire passer à l’échelon supérieure. C’était particulièrement vrai dans le domaine du numérique. Cela ne l’est plus avec une augmentation de 225% en 2021 des opérations à plus de 20 millions dans le secteur informatique. La création de 35 fonds de capital-risque en Suisse l’an dernier est aussi de bon augure pour la suite.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous