| | Interview

«Le respect de la sphère privée est l'un des défis les plus importants»

Andy Yen est fondateur et CEO de la société genevoise Proton | DR

L’entreprise genevoise Proton, à l’origine du service de messagerie électronique ProtonMail et du réseau virtuel privé ProtonVPN, a récemment remporté une victoire d’étape contre la surveillance étatique. Le Service de surveillance de la correspondance par poste et télécommunication avait décidé en 2020 de considérer ProtonMail et ProtonVPN comme des fournisseurs de télécommunications, contraignant ainsi l’entreprise à collecter et à conserver des métadonnées sur ses utilisateurs. Le Tribunal administratif fédéral a annulé cette décision. Andy Yen, fondateur et CEO de Proton, a accepté de commenter l’affaire.

Heidi.news — Pourquoi Proton s’est opposé à la décision du Service de surveillance de la correspondance par poste et télécommunication?

Cet article est réservé aux abonnés.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!