Reservé aux abonnés

«Le meilleur programme pour soutenir l’économie, c’est aider les pauvres»

Keystone / Christof Schuerpf

La pandémie de Covid-19 accroît la pauvreté en Suisse. C’est le message simple qu’a fait passer Caritas en présentant, lundi 30 novembre, le bilan de ses actions, dans ce qui est sa plus grande opération de lutte contre la précarité de son histoire.

Aides financières, bons d’achats, distribution de masques et conseils: depuis le mois de mars, l’œuvre d’entraide a fourni un soutien à plus de 100’000 personnes dans le pays pour un montant de douze millions de francs, dont les trois-quarts proviennent de la Chaîne du Bonheur. Dans le canton du Jura, les aides consenties lors des six derniers mois équivalent à trois années ordinaires.

Caritas déploie d’importants moyens, mais indique ne pas pouvoir se substituer davantage à l’État, appelé à prendre ses responsabilités. Interview d’Hugo Fasel, directeur de Caritas Suisse.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous