Reservé aux abonnés

Le krach de la tech, symptôme d'un monde qui se fracture

Image d'illustration. | Keystone/AP / Richard Drew

Et si le krach des technologies était un phénomène durable? Le Nasdaq a perdu près de 30% de sa valeur depuis le début de l’année. Principal indice boursier des valeurs technologiques aux Etats-Unis, il a enregistré ces dernières semaines plusieurs clôtures affichant des pertes journalières de plus de 4% (les 5, 9 et 18 mai).

Ce qu’il se passe. Depuis début janvier, l’action d’Amazon a chuté de plus de 35%, Apple, Microsoft et Alphabet (Google) ont quant à eux perdu près d’un quart de leur valeur. Conséquence de cette violente correction, le groupe pétrolier saoudien Aramco est devenue la première entreprise en termes de capitalisation boursière, dépassant Apple. Meta, la maison mère de Facebook, WhatsApp et Instagram, a vu son action reculer de plus de 42% depuis janvier.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous