| | Interview

Le chercheur qui reconstruit les circuits du cerveau humain vivant

Sergiu Pasca dans son laboratoire de Stanford. | Pașca Lab/Stanford University.

Formé à l’école de médecine de Cluj, en Roumanie, Sergiu Pasca est un des plus jeunes professeurs de l’Université de Stanford, dans la Silicon Valley. Il est le pionnier des organoïdes et des assembloïdes, des modèles de circuits de neurones dérivés de cellules-souches, en trois dimensions et interconnectant diverses régions du cerveau à partir de neurones. Heidi.news s’est assis avec lui sur un banc de Stanford pour comprendre comment ces modèles de cerveaux vivants peuvent révolutionner la psychiatrie et la neurologie.

Pourquoi c’est vertigineux. Les assembloïdes inventés par l’équipe de Sergiu Pasca permettent pour la première fois de créer des modèles d’étude à l’échelle moléculaire du cerveau humain vivant, et d’y voir l’effet de thérapies. Ce domaine de recherche explose actuellement. Il est plus précis que l’imagerie cérébrale et permet des expériences sans risque pour les patients et plus réalistes que sur des modèles animaux. L’engouement a gagné Genève, où un projet est à venir au Campus Biotech.

Cet article est réservé aux abonnés.