| | News

La Suisse recherche 40 TWh pour sa transition énergétique

A Sion, le sommet Smart Energy était l'occasion de prendre la mesure des difficultés qui attendent la transition énergétique suisse. | Heidi.news (DR)

Depuis 2011, l’évènement Smart Energy organisé par la Fondation The Ark et CleantechAlps est l’occasion de débats sur les enjeux de la transition énergétique de la Suisse. Pour son édition du 27 août dernier à l'Aula François-Xavier Bagnoud de Sion, les organisateurs avaient retenu pour thème la décarbonisation de l’énergie consommée par le pays. Malgré le rejet en votation de la nouvelle loi sur le CO2, les experts invités soulignaient à quel point cette décarbonisation va continuer de dominer les questions de transition énergétique. La Suisse doit en effet déployer 40 térawatts-heure de nouvelles capacités de production d’électricité annuelles d’ici 25 ans. Un chiffre énorme: c’est l’équivalent des deux tiers de la production électrique actuelle.

Pourquoi c’est important. Malgré le rejet de la nouvelle loi sur le CO2, la Suisse n’échappera pas à la nécessité de décarboniser l’énergie qu’elle consomme. Certes, la production d’électricité du pays est déjà faiblement émettrice de gaz à effet de serre grâce aux barrages et au nucléaire. Mais l’électricité ne représente qu’un quart de la consommation directe d’énergie d’un pays qui importe aussi l’équivalent de 60% de ses émissions sous forme de produits fabriqués en Chine ou ailleurs. Décarboniser l’énergie consommée en Suisse suppose aussi l’électrification du chauffage comme de la mobilité. Cela représente, par an, 20 térawatts-heure de capacité de production en plus par an, auxquels s’ajoutent les 20 térawatts-heure du nucléaire qui vont manquer. Alors, où trouver ces térawatts-heure?

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.